Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retour à la page d'accueil

 

ATTENTION : Le Kikimundo a déménagé - Ce blog reste ouvert en tant qu'archive.

Si vous souhaitez me laisser un message, je vous invite à le faire sur mon nouveau blog :

http://www.lekikimundo.org

 

27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 22:40

Un p'tit clin d'oeil à Mesdames Fashion victime, Karine:), et toutes celles (et ceux, pourquoi pas) qui craquent pour le beau Docteur (David Tennant). Voici le livre que vous ne lirez jamais.


http://lauval.perso.neuf.fr/kikimundo/dessin/harlequin_01.jpgCiquez sur l'image pour l'agrandir

Partager cet article

Repost 0
Published by Mr Kiki - dans Les articles
commenter cet article

commentaires

Lili Galipette 22/02/2010 22:35


Oups... Il semble qu'il manque une grosse partie de la fin du chapitre 2... La voici...



En quittant Londres, Kate a aussi quitté James. Des années de relation stérile, meurtries par les mensonges et les infidélités à
répétition de James lui ont fait perdre confiance en l’amour. Kate aspire à la solitude. Que cela soit dit, elle ne recherche absolument pas une nouvelle relation. Au contraire, elle veut se
consacrer à son bien-être, et partager son temps libre avec les plus démunis.


                Elle a hâte de prendre son poste d’infirmière dans le service de cancérologie
de l’hôpital pour enfants. Elle sait qu’elle devra s’endurcir les premiers temps, ne pas monter sa peine devant la douleur des enfants et de leurs proches. Kate est sensible, mais elle s’est
promis de ne pas flancher.


                Avant d’aller à l’hôpital, elle a rendez-vous avec sa logeuse, une dame veuve
qui loue la chambre de son fils. Au téléphone, Madame Tennant avait l’air charmante et enjouée, et surtout généreuse. Kate sent qu’elle va bien s’entendre avec elle. Retrouver la douceur d’un
foyer, même étranger, elle en a besoin après des années de solitude mal accompagnée dans un minuscule appartement du cœur de Londres.


                À l’approche d’Inverness, Kate aperçoit une affiche qui annonce un bal
folklorique dans la maison commune d’un des quartiers la ville. Voilà une bonne idée pour occuper son premier samedi soir dans la ville. Il y aura de la cornemuse, un instrument qui la replonge
toujours dans ses souvenirs d’enfance. Elle se rappelle des longues heures pendant lesquelles elle écoutait jouer son grand-père maternel. S’installer à Inverness, c’est un peu revenir aux
sources de sa famille.


                Le soleil la taquine un peu derrière le pare-brise. Kate descend les lunettes
de soleil sur ses yeux. Ses longs cheveux blonds, libérés, glissent sur son front et devant ses oreilles. D’un délicat mouvement de tête, elle les secoue, ravie de les sentir vibrer autour
d’elle. Ses patients, les enfants surtout, lui ont souvent fait compliment pour cette chevelure lumineuse et soyeuse. Kate était un peu l’ange qui égayait leur journée. Il lui tarde de
retrouver l’atmosphère de l’hôpital. Elle accélère un peu pour retrouver sa logeuse à l’heure convenue.


 


Chapitre 3


                À vous de poursuivre…



Lili Galipette 22/02/2010 16:37



Les harlequinades avaient trouvé en moi une participante enthousiaste. Voir mon billet à cette occasion.
Cette première de couverture est charmante... Et votre invitation lancée à la cantonade d'écrire les premiers chapitres n'est pas tombée dans l'oreille d'une sourde. Voici les deux premiers
chapitres des palpipantes aventures du Docteur David Tennant. Ames sensibles, ne pas s'abstenir!

Chapitre 1


 


 


                Derrière la baie vitrée de son cottage, le docteur David Tennant contemple
l’aube qui se lève sur la lande. La brume accroche quelques écharpes cotonneuses sur les monticules pierreux qui parsèment l’horizon. Les bruyères frémissent sous le vent humide qui remonte de la
mer. La journée s’annonce belle et claire.


                David Tennant a peu dormi. Son sommeil a encore perturbé par le cas difficile
du petit Stephen. Le garçon, 7 ans à peine, a une leucémie depuis 2 ans. Plusieurs greffes de moelle osseuse et de nombreuses séances de chimiothérapie n’ont fait que retarder l’inévitable.
L’enfant est condamné. Condamné ? Non, David refuse d’accepter ça ! Depuis qu’il est devenu le responsable du service cancérologie de l’hôpital pour enfant d’Inverness, il a vu souffrir
et disparaître trop de jeunes patients. Il  a assisté au chagrin bouleversant des parents impuissants. Stephen ne sera pas le prochain. David sait
qu’il est sur le point de trouver enfin le remède qui sauvera le garçon et bien d’autres patients après lui.


                Le soleil qui point au loin traverse la vitre et éclaire doucement le torse
de David. Une serviette autour des hanches, après une douche rapide, il laisse l’eau sécher sur sa peau et lui procurer quelques frissons revigorants. La trentaine vigoureuse, le docteur Tennant
est le type même du bel homme. Il entretient sa carrure athlétique avec des exercices de musculation hebdomadaires, en compagnie de son ami d’enfance Andrew, médecin comme lui. David aime courir
de longues heures le long de la côte, savourer les embruns et sentir le sable sous les pieds. David est aussi l’entraîneur de l’équipe junior de football d’Inverness. Il n’est pas rare que de
jolies mamans célibataires lui proposent un dîner ou un rendez-vous à la fin des entraînements ou après les matchs. Mais David n’a pas le temps pour ça. Sa carrière passe avant
tout.


                Il finit sa tasse de café, passe la main dans ses cheveux bruns encore
humides. La semaine promet d’être longue et éreintante, mais il aime se plonger à corps perdu dans son travail. Sauver des vies, sentir l’espoir dans le regard des familles, délivrer les enfants
de la douleur, il ne vit que pour ça.


                David Tennant est un membre reconnu et apprécié des cercles associatifs
d’Inverness. Il participe aux répétitions de la chorale de la ville. À la fin de la semaine, il sera au milieu des musiciens, portant fièrement sa cornemuse et le kilt hérité de son grand-père.
David est très attaché aux valeurs de sa famille. Ses ancêtres étaient les MacTennant, un clan reconnu pour sa clairvoyance et sa générosité. Si le kilt est devenu un élément un peu folklorique
de son quotidien, David partage pleinement les nobles valeurs de ses aïeux.


                Sa mère, veuve depuis plusieurs années, est fière de son fils. Enfant unique,
il a toujours fait sa joie. Sa seule tristesse est de le voir toujours seul et célibataire, accaparé par un travail exigeant. David sait qu’elle ne rêve que de le voir marié et, pourquoi pas,
père de famille, avant de mourir. C’est ce qu’aurait voulu son père, il le sait. Mais il a bien trop de travail. Les femmes l’intéressent, mais il refuse de s’engager. Il invite parfois une
collègue ou une infirmière à partager une soirée, mais il les prévient que cela n’ira pas plus loin. Il a conscience d’être le sens d’intérêt de toutes les femmes célibataires de son service.
Mais son indépendance lui tient trop à cœur, et il veut être disponible à tout moment pour répondre aux besoins de ses patients. Stephen, précisément, demande toute son attention en ce moment.
David balaie toutes ses pensées et achève de s’habiller. Il est temps de rejoindre l’hôpital.


 


Chapitre 2


 


                Kate Foster roule tranquillement sur la  route qui la conduit à Inverness. Un morceau de jazz joue en sourdine sur l’autoradio et fait glisser ses pensées. Tout en admirant la beauté du paysage qui se
découpe devant ses yeux, dans la lumière tremblante d’une aube ensoleillée, Kate pense à son départ de Londres. Après avoir réussi avec brio l’examen d’infirmière, elle a passé trois années
éprouvantes à l’hôpital de Londres, au sein d’une équipe chaleureuse mais sous la direction d’une chef tyrannique et injuste. Ses collègues ont démissionné les unes après les autres. À son tour,
elle a choisi de quitter cet enfer, de se libérer de la tension de la capitale et de retrouver la sérénité dans une petite ville préservée. L’offre d’emploi de l’hôpital d’Inverness est arrivée à
point nommé. Kate n’a pas hésité, elle a bouclé ses affaires en quelques heures, chargé le coffre de son antique coccinelle, une épave qu’elle a ramené de Normandie après des vacances un peu
folles, et elle a mis le cap sur l’Écosse, terre de fantômes et de monstres marins.




liliba 17/02/2010 22:14


J'ai bien vu un peu partout que les blogueuses sont folles de ce gugusse, que je ne connais pas encore, n'étant absolument pas fan de séries télé, mais, en jupette, je dois dire ue je vais
peut-être réviser mon jugement...
Il n'y aurait pas une annonce de grand vent, par hasard, qu'on en sache un peu plus sur ce monsieur ?


Mr Kiki 18/02/2010 22:25


Du vent ? je ne sais pas. La météo est capricieuse... Par contre, vous pouvez vous regrouper avec les autres
blogueuses et souffler ensemble...
A bientôt Madame Liliba


Isil 03/02/2010 20:42


Le Docteur est vraiment prêt à donner de sa personne pour sauver l'Univers et le reste mais là, il va très loin Y aura-t-il
des Daleks dans cette harlequinade?


Mr Kiki 04/02/2010 21:17


Bonjour Madame Isil,
Des Dalek dans ce livre ? Je ne sais pas. Comme je le disais plus haut à Madame Pimpi, l'histoire n'est pas encore écrite. Je n'ai fait que la couverture. Si cela vous tente, vous pouvez écrire un
chapitre de ce roman et y mettre tous les Daleks que vous voulez. Ah ouais !!! Des Daleks qui ont installé une bas secrète au fond du Loch Ness, et dans laquelle ils ont fait des manipulations
génétiques pour créer une grosse bébête qui bouffe les gens...
A bientôt.


Anjelica 01/02/2010 06:12


Euh non, c'est votre création que j'admirais. Les hommes en jupe ne me font pas frémir


Mr Kiki 01/02/2010 20:46


Hi hi hi ! Ben moi non plus !
A bientôt Madame Anjelica.


Anjelica 30/01/2010 23:17


Wouah pas mal du tout


Mr Kiki 31/01/2010 22:06


Alors vous aussi vous n'êtes pas insensible au charme des hommes en jupe ?
A bientôt Madame Anjelica.


Cécile de Quoide9 30/01/2010 01:08


Je viens de mettre l'écran de mon ordi à l'envers... la jupe a subi comme prévu la bonne vieille loi de la gravité... hum... spectaculaire !!!


Mr Kiki 31/01/2010 01:22


Ayant un écran très loud, j'ai préféré mettre la tête en bas. La loi de la gravité étant ce qu'elle est, j'ai maintenant une superbe bosse... spectaculaire...
A bientôt Madame Cécile de Quoide9


McLou 29/01/2010 19:39


 
Mr Kiki, votrwe offennse au piopeul ecossais et au piopeul male enntiee ne rwesterwa pas sans rweplication.

Au nom du clan St McLou, McLou & McLou je vous jet mon gland.
 


Mr Kiki 31/01/2010 22:02


Désolé de vous avoir offencé Monsieur McLou, c'est bien involontaire. Je ne savais pas que le fier peuple d'Ecosse avait les romans d'amour en horreur.
Quant à votre gland, vous pouvez le garder. J'en ai déjà toute une collection au boulot dont je ne sais que faire...
A bientôt.


choupynette 29/01/2010 18:45


ah Mr Kiki, heureusement que vous êtes là pour nous concocter de savoureux billets!


Mr Kiki 31/01/2010 00:48



A bientôt Madame Choupynette.


mamoune 28/01/2010 16:18


C'est quoi je ne connais pas ?


Mr Kiki 29/01/2010 00:10


Bonjour Madame Mamoune,
Vous trouverez toutes les explications juste au dessus, dans ma réponse au commentaire de Madame Homéo.
A bientôt.


Homéo 28/01/2010 16:06


Mais qu'est ce que c'est que ça ?
Je ne connais ni l'homme , ni son histoire ???
Pas grave, ça à l'air de faire des choses à certaines ;)


Mr Kiki 29/01/2010 00:08


Ça, Madame Homéo, c'est David Tennant, un acteur écossais qui a incarne le dixième Docteur dans la
série de science fiction Docteur Who, série qui a rencontré un certain succes chez nos amies blogueuses, et
chez Mini-Kiki aussi. Mais il n'y a pas que le Docteur qui interesse nos amies
blogueuses. Il y a aussi les romans d'amour genre "Harlequin" et les hommes en Kilt. Et quand on mélange les trois, ben ça donne ça...

A bientôt.


Océane 28/01/2010 11:23


Voilà un beau montage, même si je en suis pas fan de la série :)


Mr Kiki 29/01/2010 01:07


Merci Madame Océane.
Vous n'êtes pas fans de la série, mais êtes vous fan des hommes en kilt ?


A bientôt


Criss 28/01/2010 09:59


Superbe montage, même si je ne connais pas l'acteur (ni le feuilleton)


Mr Kiki 29/01/2010 00:54


Merci Madame Criss.
David Tennant a aussi joué Barty Croupton Jr dans "Harry potter et la coupe de
feu".
A bientôt.


aBeiLLe 28/01/2010 07:20


Hahahaha! Tout simplement génial Mr Kiki! :o)


Mr Kiki 28/01/2010 19:02


Merci Madame aBeiLLe A bientôt.


Pimpi 28/01/2010 01:10


Où peut-on commander cet ouvrage qui tient du génie ??? LOL

A bientôt !!


Mr Kiki 28/01/2010 18:25


C'est encore un peu tôt pour commander, Madame Pimpi. Il n'y a encore que la couverture. Il faudrait trouver un auteur pour écrire cette merveilleuse histoire. Si cela vous tente, vous pouvez
essayer d'écrire le premier chapitre...
A bientôt.


Karine :) 28/01/2010 01:01


Ca y est, je suis hystérique!!!  Vous êtes un génie!!! 


Mr Kiki 28/01/2010 17:58


Vous en avez rêvé, Madame Karine:), je l'ai fait !
( Ah, on m'a dit aussi que vous rêvez aussi de Super Mario... )
A bientôt.


Mo 28/01/2010 00:14


J'adore.
Et pourtant le David, je ne le trouve pas séduisant!


Mr Kiki 28/01/2010 18:03


Ça doit être ce qu'on appelle l'effet kilt, Madame Mo.
A bientôt.


Joli Papa 28/01/2010 00:10


La question n'est pas de savoir ce qu'il y a dedans mais dessous


Mr Kiki 28/01/2010 00:15


Volontaire pour aller regarder, Monsieur Joli Papa ?


fashion 27/01/2010 23:06


Merci Mr Kiki, vous êtes le meilleur!!!!


Mr Kiki 28/01/2010 00:12


Avec plaisir Madame Fashion victime
A bientôt.


Stéphanie 27/01/2010 23:03


enfin la vérité est dévoilée!
Merci


Mr Kiki 28/01/2010 00:07


Oui Madame Stéphanie. Toute la vérité et bien plus encore quand ils auront fait de cette histoire l'épisode de Noël.
A bientôt.


yueyin 27/01/2010 22:54


... on se demande ce qu'il y a (enfin surtout fash, karine, cels, hydromielle, lamousmée, isil même va savoir...)


Mr Kiki 27/01/2010 23:47


Vous le saurez en lisant le roman Madame Yueyin
A bientôt.


Celsmoon 27/01/2010 22:53


Je suis aussi une hystérique du Doctor ! Vous êtes formidables Mr Kiki :):):)


Mr Kiki 27/01/2010 23:48


A bientôt Madame Celsmoon. Faites de beaux rêves...


Archives